13 rue principale 63450 SAINT-SATURNIN 04 73 39 30 19

Dyslexie

Introduction

Depuis 27 ans le collège Saint-Joseph de Saint Saturnin sait accueillir des élèves présentant des troubles spécifiques du langage (TSL) et propose un dispositif qui peut répondre à leurs difficultés.

En effet, devant l’échec scolaire de ces enfants, une proposition sérieuse et professionnelle s’impose.Ces élèves ne présentent pas de déficiences intellectuelles ou sensorielles, bien au contraire, sont atteints de troubles qui les empêchent de se réaliser pleinement à l’école.La dyslexie peut être définie comme le handicap d’un enfant intelligent qui présente un retard de langage d’environ deux ans par rapport à l’âge normal.

La dyslexie phonologique qui se caractérise par une altération de la voie d’assemblage, la difficulté à lire des logatomes (mots sans sens) et des difficultés à accéder à la procédure phonologique.

La dyslexie de surface est une déficience de la voie d’adressage. L’enfant maîtrise les sons mais éprouve des difficultés à appliquer les règles graphophonologiques pour les lettres dont la prononciation dépend du contexte. (Il prononce souvent des lettres muettes et les mots irréguliers sont lus par analogie).

La dyslexie Visio-attentionnelle réside dans les confusions de graphèmes visuellement proches (b/d ; an/on ; on/ou ; m/n). L’élève maîtrise les correspondances graphie-phonie. Il est à noter une grande fatigabilité chez ces enfants.

Les dysorthographies sont des troubles de l’apprentissage de l’orthographe, il y a altération de la transcription du phonème entendu en graphème.
Elles sont dans de nombreux cas associées aux dyslexies citées précédemment.

  • Le dispositif

    Accueil des enfants dyslexiques en 6ème préalable :

    • Une année de sixième (6C) en petit effectif (12 à 14 élèves)

    un recrutement réalisé sur dossier et à l’issue de tests :

    • Bilans (orthophoniste, médecin scolaire, psychologue, neuropsychologue…)
    • Test pédagogiques et éducatifs (enseignants, éducateurs)
    • un conseil, présidé par le chef d’établissement, constitué du corps médical (médecin scolaire, neuropsychologue, psychologue scolaire, orthophonistes) et du corps enseignant.

     

    L’objectif étant de préparer le cursus de collège de la sixième à la troisième avec :

    • des aménagements pédagogiques
    • les cours de français en effectif réduit
    • un accompagnement concerté des équipes pédagogiques et éducatives

    À l’issue de cette année préalable, intégration de la classe avec aménagements (6B)

     

    Accueil des enfants dyslexiques de la 6ème à la 3ème :

    • Accueil des élèves avec ou sans année préalable en 6ème, de la 5ème à la 3ème.
    • Ces élèves ont un parcours d’orientation conforme aux décisions des conseils de classe de fin d’année.
    • Ils peuvent toutefois être accompagnés par un projet spécifique (PAI, PPS, PPRE etc.) selon le cas.
    • Des bilans médicaux impliquent la nécessité d’un accompagnement pédagogique et éducatif adapté et peuvent nécessiter un suivi orthophonique.
    • Document d’accompagnement de chaque élève : le Suivi Personnalisé de Scolarisation (à l’inscription, complété par la famille et l’orthophoniste).
  • Profil des élèves dyslexiques concernés

    À l’issue des conseils de classe de fin d’année, ces élèves ont été officiellement inscrits dans le niveau supérieur.

    la majorité d’entre eux ont des retards et des lacunes conséquents (retards et lacunes qu’ils accumulent depuis plusieurs années en général).

     

    Plusieurs d’entre eux :

    • ont des bilans orthophoniques attestant de troubles spécifiques du langage.
    • ou/et des suivis divers (orthophoniques, pédopsychiatre, psychologue, SESSAD, traitement médicamenteux etc.).
    • ou/et une reconnaissance officielle de leur handicap (MDPH).
  • Le suivi personnalisé de scolarisation (SPS)

    Tout élève présentant des difficultés scolaires liées à des troubles spécifiques du langage attestés par un bilan orthophonique, est suivi trimestre par trimestre et tout au long du cursus du collège, par un Suivi Personnalisé de Scolarisation signé par la famille et les enseignants (PAI), et actualisé à chaque conseil de classe.

    Ce dispositif s’articule autour du schéma suivant :

    Le rôle des différents partenaires,

    Les orthophonistes assurent la rééducation de l’élève et le reçoivent sur le temps scolaire. Le nombre de séance dépend de la sévérité du trouble.

    Les psychologues, neuropsychologues, sont à l’écoute des élèves et de leurs interrogations notamment en ce qui concerne les changements survenus lors de l’entrée au collège.

    Les enseignants reconnaissent le trouble de l’élève et mettent en place des moyens pédagogiques adaptés afin d’aider l’élève à acquérir une autonomie certaine.

    Les parents sont présents tout au long de la scolarité de leur enfant en s’investissant tant sur le plan du travail que sur celui de l’organisation.

    Ces différents acteurs agissent de concert afin de placer l’enfant au centre d’un dispositif cohérent et efficace.

    Les différents partenaires se rencontrent lors de concertations, de réunions ou des conseils de classe.

  • Les objectifs du dispositif

    Excepté pour la première année facultative de sixième, préalable au cursus de collège, à partir de la sixième, les élèves sont intégrés dans des classes d’enseignement général où la majorité des cours sont dispensés en classe entière.

    Toutefois, certains cours ont lieu en groupe tel que le français et les langues.

     

    Le dispositif permet donc de :

    • Réinsérer l’élève dans un cursus scolaire normal duquel il a été plus ou moins évincé.
    • Lui permettre de reprendre confiance en lui en le valorisant.
    • Le faire progresser dans la rigueur de son travail et de son comportement.
    • De lui donner des repères pour valoriser ses talents, son intelligence et ses compétences.
    • Lui permettre de devenir de plus en plus autonome dans ses études, en mettant en place des stratégies de substitutions.
    • L’aider à accepter son trouble, et lui permettre de découvrir ses richesses personnelles pour que ce handicap devienne un atout dans la découverte de la construction de lui-même et lui permettre de réaliser ses rêves.
  • Les aménagements pédagogiques

    Le Suivi Personnalisé de Scolarisation permet à l’équipe pédagogique, en lien avec le médecin scolaire, l’enseignant référent, les orthophonistes, de mettre en place des aménagements dans toutes les disciplines du collège.

     

    TRÈS IMPORTANT:

    • Ces aménagements ont pour objectif d’aider l’élève à progresser et à réaliser son projet personnel. En aucun cas ils ne doivent se transformer en assistance ; ceci porterait un grave préjudice à sa réussite.
    • Tous ces aménagements ne prennent sens, que dans la mesure où l’élève adhère totalement aux règles et consignes de l’équipe pédagogique et éducative étroitement liée à son projet personnel, au projet éducatif ainsi qu’au règlement intérieur de l’établissement.
    • Ces aménagements sont des droits qui ne peuvent être mis en œuvre que dans la mesure où l’élève a conscience du devoir qu’il a à respecter ses engagements de façon concrète.
    • Tous les adultes intervenant auprès de l’enfant sont partie prenante dans l’élaboration d’un suivi personnalisé de scolarisation (SPS / PAI). Ce document est régulièrement actualisé en fonction de l’évolution de l’enfant.

     

    LES RECOMMANDATIONS PARTICULIÈRES :

    Le S.P.S. « Suivi Personnalisé de Scolarisation »

    Ces recommandations sont, en préalable, (au moment de l’inscription de l’enfant), préconisées par une orthophoniste, qui complète le « Suivi Personnalisé de Scolarisation ». Elles sont ensuite, régulièrement confirmées et actualisées par le conseil de classe.

     

    OUTILS D’ACCOMPAGNEMENT:

    • Lecture / Enregistrements OUVRAGES.
    • Utilisation exigée du classeur de rééducation orthophonique
    • Accompagner et donner des outils pour l’ORGANISATION
    • Accompagner et Vérifier l’utilisation du CAHIER DE TEXTES
    • Surveiller et accompagner l’ÉCRITURE, la PRÉSENTATION et exiger le SOIN de l’élève.
    • Vérifier et Recentrer régulièrement l’ATTENTION
    • S’assurer régulièrement de la COMPRÉHENSION
    • Favoriser régulièrement la CONCENTRATION

     

    AMÉNAGEMENTS DURANT LA SCOLARITÉ / DEMANDE POSSIBLE POUR LES EXAMENS (MÉDECIN SCOLAIRE, M.D. P. H.)

    • Utilisation de l’ORDINATEUR.
      • Traitement de texte / correcteur orthographique.
      • Dictée vocale / lecture synthèse vocale.
      • Écoute des œuvres littéraires étudiées et d’ouvrages enregistrés.
      • Consignes vocales enregistrées.
    • SECRÉTAIRE (personne qui écrit sous la dictée)
    • Lecture collective des sujets et des consignes
    • Temps supplémentaire / TIERS TEMPS
    • DICTÉE à choix multiples / Devoirs raccourcis / QCM
    • LV1 ESPAGNOL / LV2 ANGLAIS (Palier 2 pour le DNB)
    • RECOMMANDATIONS PARTICULIÈRES POUR TOUS LES ÉLÈVES (T.S.L.)
    • POINTS DE VIGILANCE:
      • Manque d’estime et de confiance en soi
      • Sujet au stress
      • Lenteur
      • Fatigabilité

    Consignes valables pour tout élève en difficulté

    Les adultes : Encourager l’enfant et lui donner de l’appétit à vouloir réussir

    Communication régulières entre les parents, le corps enseignant et  les orthophonistes

     

    AMÉNAGEMENTS PÉDAGOGIQUES :

    • Privilégier l’ORAL par rapport à l’ÉCRIT
    • Oraliser les consignes écrites et s’assurer qu’elles soient bien comprises
    • Limiter le nombre d’informations et de consignes simultanées
    • Aider à la mémorisation  (simplifier, schémas, couleurs…)
    • Donner les corrections écrites des travaux et contrôles effectués par les élèves (particulièrement pour les parents, les animateurs des études et en les commentant oralement aux élèves)
    • Photocopies des cours et/ou/sous forme de document électronique
    • Photocopies des corrections et/ou/sous forme de document électronique
    • Fournir un résumé (écrits ou enregistrés), des leçons à apprendre par cœur
    • S’assurer, dans le cahier de textes, que les consignes des devoirs sont lisibles et comprises

     

    ÉVALUATION :

    • Dissocier orthographe et contenu : ne pas pénaliser l’orthographie dans des matières autres que le français
    • Évaluer les progrès, ce qui est réussi, les acquis (évaluation formative)
    • Évaluer, de façon opportune le niveau des élèves (évaluation sommative)
    • Impérativement évaluer dans l’esprit du Socle Commun des Compétences et Connaissances. (livret de compétences)
    • Adopter un barème clair et détaillé de notation des évaluations
  • Les modalités d'inscription

    L’inscription de l’élève se fait en lien avec les parents, les orthophonistes, le centre référent, le médecin scolaire et l’établissement.

    Le dossier d’inscription se compose :

    • D’un bilan médical réalisé dans un centre médical référent cité ci-dessus.
    • D’un bilan orthophonique de moins de 6 mois.
    • D’un bilan psychologique (WISK IV).
    • D’un questionnaire complété par l’enseignant du premier degré.
    • De productions écrites en français, histoire-géographie, mathématiques ou cahiers de l’enfant.
    • D’un entretien avec la personne ressource de l’établissement.

    Ce dossier est transmis au collège et une commission composée d’enseignants se réunit afin d’étudier les candidatures et prononcer l’inscription définitive de l’élève.

    Enfin, l’inscription de l’élève peut à tout moment être remise en question si ce dernier ne montre pas un comportement honnête et volontaire.

    L’élève est inscrit pour 4 ans au collège et suit le cursus en classes « dyslexie  » toutefois en accord avec les enseignants, les parents et l’élève lui-même il peut lui être proposé d’entrer en classe sans soutien spécifique dyslexie.

    En cas de difficultés importantes le retour dans la structure est possible à tout moment.